Xavier Dolan nous trompe énormément🐘

Okay j’avoue que mon titre est un peu alambiqué…  Mais on peut simplement formuler l’équation suivante :

Xavier Dolan + hôpital psychiatrique + éléphant = Bon film à l’approche !

 

Sorti en 2014 chez nos voisins québécois, Elephant Song, n’est sorti que cette année dans nos salles obscures françaises. TABERNACLE. Et sans grand bruit. DOUBLE TABERNACLE.

Vous comprendrez donc pourquoi j’ai besoin de vous parler de ce film. Ne pensez pas que j’y suis seulement allée pour les beaux yeux de Xavier Dolan 👀

Enfin, pas seulement.

Il faut dire que ce film m’a, dès le début, complètement intrigué. Il est réalisé par un belge, Charles Binamé, mais les dialogues sont en anglais; c’est assez inhabituel comme cas. Je vous file vite fait le synopsis :Médecin dans un hôpital psychiatrique, le docteur Lawrence a mystérieusement disparu. La dernière personne à l’avoir vu est Michael, jeune patient interné depuis cinq ans. En cette veille de Noël, le docteur Green, directeur de l’établissement, convoque en entretien le jeune homme, qu’il soupçonne d’en savoir plus long qu’il ne le laisse entendre. Mais dans le cabinet de Lawrence, où les deux hommes sont réunis, la discussion tourne en rond, Michael prenant plaisir à conduire son interlocuteur dans des impasses ou à jouer avec ses sentiments. Susan, l’infirmière de garde ce jour-là, l’avait pourtant mis en garde contre les facéties de Michael. Tandis que cette dernière veille derrière la porte, à la maison, la nouvelle épouse de Green attend impatiemment son retour.

Oui ce film est un huis clos, et non il n’est pas ennuyant. Enfin… Il est vrai que des longueurs existent. Quelques fois, ça tourne un peu trop en rond. Et ça nous fait perdre la tête.

Le scénario est audacieux, mais le twist final l’est moins. (ATTENTION SPOIL) Quand on apprend que le docteur n’est pas porté disparu, ou n’est pas mort, mais qu’il est juste parti rendre visite à un membre de sa famille, cela nous déçoit un peu. UN PEU BEAUCOUP.

On aurait aimé que le suspens aboutisse sur un événement renversant, mais cela n’est pas le cas.

Vous avez la légitimité de me demander pourquoi ce film se nomme  Elephant song. Tout simplement parce qu’entre Michael et les éléphants, c’est une grande histoire d’amour. Et d’horreur aussi. Enfin, vous comprendrez quand vous regarderez le film, hein !

Dans ce film il y a beaucoup de points positifs, comme le trio d’acteurs: Xavier Dolan, Bruce Greenwood, Carrie-Anne Moss. Et oui, on s’attendait à ce que Dolan soit bluffant dans le rôle du malade psychiatrique, mais pas à ce que le duo Greenwood-Dolan soit épatant !

Le seul bémol, c’est la réalisation, qui me semble un peu trop conventionnelle. Mais bon, on ne va pas bouder son plaisir !

Sur ce, je vous laisse avec votre conscience, mais je pense qu’il faut aller voir ce film en urgence !

Love&Appreciate

Daffodils

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s