Chronique d’une jeune parisienne

Ou comment la jeune parisienne a renoncé à se présenter à Koh-Lanta ?

image

source: mytf1.fr

La jeune parisienne, est passionnée le vendredi soir par Koh-Lanta. Elle se voit déjà, vaillante, sportive, manipulatrice, les cheveux au vent sur l’île déserte qu’on lui confiera, elle et son équipe.

Quand on lui propose une promenade dans la garigue, tout naturellement, elle sort son attirail d’aventurière, et ses Nike toutes neuves avec lesquelles elle s’était juré de courir tous les dimanches. Étant parisienne, elle est bien sur overbooke et ne peut pas donc se laisser une heure de course par semaine.
Arrivée, dans la colline, des épines la griffent. On ne lui avait pas dit qu’il y avait des épines ! Elle espère que dans Koh-Lanta aucune épine sera présente, sinon elle devra débroussailler.
Vient le moment de passer à quatres pattes sous un tunel d’épines. Son t-shirt est lacéré par celles-ci. Elle pleure. Car, oui, la jeune parisienne branchée vit une profonde histoire d’amour avec ses habits. Une histoire où elle ne veut aucune rupture.
Après s’être rendue compte qu’elle a des égratignures, elle panique. Il faut du désinfectant ! Oui, la jeune parisienne est hypocondriaque, elle croit, à chaque fois qu’elle met un tampon hygiénique qu’elle va avoir un choc toxique, et a chaque fois qu’elle se coupe un staphylocoque doré.
Elle entend des bruits, des serpents sûrement ! Elle crie. Non, c’était un lézard….
Des moustiques tournent autour d’elle, il lui faut une bombe anti-moustique ! Elle fait une allergie aux piqures de moustique, elle gonfle… Le problème c’est que dans Koh-Lanta, ils ne donnent pas de bombe. Et c’est impossible pour elle de passer a la TV avec des taches rouges énormes sur son mollet.

Quand elle arrive en haut de la colline, la jeune parisienne abdique et poste sur Instagram et Twitter la vue sur la mer. En pleine « déconnexion », elle s’est interdit iPhone, et tous les réseaux sociaux qui vont avec, mais là, la tentation est trop forte. Elle a besoin de mettre des hashtags et de faire un selfie d’elle avec ses nouvelles Nike. Et ça, elle ne peut pas le faire sur Koh-Lanta.

Maintenant il faut redescendre. Mais la jeune parisienne a soif, et faim. Elle sue. Et ça ça va pas du tout. Une jeune parisienne doit rester fraiche et propre du matin au soir. Les bains de boue, c’est pas pour elle.

Arrivée, et assise sur la terrasse en sirotant un Coca-Cola, la jeune parisienne s’est rendue compte que Koh-Lanta, finalement, c’était pas pour elle.

Love & Appreciate
Daffodil

Je tiens à signaler aux lecteurs que je ne hais pas les parisiens, étant moi-même, une jeune parisienne. Cela est à prendre au second degré, je me suis inspirée de faits réels que j’ai caricaturé.

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. ateliersdemi dit :

    Smile d’une vieille provinciale… pas forcément plus dégourdie qu’une jeune parisienne 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s