Tradition gourmande : le gâteau au fromage

Comment faire un gâteau au fromage ?

Alors, premièrement, il y en a qui vont se dire : » c’est quoi ça un gâteau au fromage ?! Ça s’appelle un cheesecake ! »

Je sais que la mondialisation a entrainé avec elle des flux de mots nouveaux venant de tous les pays du monde. L’Amérique avec son célèbre « American way of life »  a permis l’apparition dans la langue française de mots tel que « cheesecake », littéralement gâteau au fromage.  Mais est-il réellement nécessaire de rappeler la différence existant entre le fameux cheesecake américain et le gâteau au fromage si ce n’est que l’un est à la mode, et que l’autre continue son parcours discret, à travers les générations ? Si oui, expliquons. Le gâteau au fromage, est un dessert d’origine juive polonaise, venant du Yiddish : Keiss Kukhn. Déjà, une petite dose de culture qui, lors d’un diner, au moment d’apporter votre gâteau au fromage, fait toujours bonne impression et soulève dans votre entourage des murmures d’admirations, parce que vous aurez fait preuve d’originalité et parce que, bien sûr,  votre gâteau sera réussi ( car sinon les murmures d’admirations seront plus ou moins mitigés à la vue d’un gâteau tout charbonneux.) Le gâteau au fromage est un dessert (relativement ) light. Bien plus que le cheesecake américain. Ici, pas de philadelphia, mais du bon fromage blanc, rendant le gâteau aéré, mousseux et d’un jolie blanc. Et l’effet de la première  bouchée est similaire à l’effet des cacahuètes bien salée ! On en veut plus et ça se mange sans faim !

En option : les raisins secs (blancs s’il vous plait ). La génétique  me fait préférer le gâteau avec raisins que ma grand-mère maternelle fait si bien. En revanche, pour garder un côté traditionnel, aucun autre ajout, cela ne se fait pas !

C’est bien mignon tout ça, mais sans recette vous n’irez pas bien loin ! Alors allons-y, lumière !

Pour réaliser votre superbissime gâteau au fromage, il vous faut :

Pour la pâte :  

1 oeuf

125 grammes de beurres

100 grammes de sucre

de la farine

Pour la garniture :

1 kilo de fromage blanc ( ou de la faisselle, au choix )

4 petits suisses

150 grammes de sucre

1 sachet de sucre vanillé ( ou alors de la vanille liquide, à verser avec beaucoup de modération )

4 cuillères à soupe de maïzena ( plus blanc que la farine de blé, meilleur que la farine de blé, que demande le peuple? )

1 sachet de levure chimique

4 oeufs

1 demi-citron ( ou du jus de citron)

et les raisins blancs : autant que vous le voulez !

Comment faire ?

Déjà, préchauffez votre four de manière habituelle ( 180° pour ma part ).

Commencez par préparer votre pâte : dans un saladier, faites fondre le beurre au micro-onde ( on va pas se compliquer la vie  ) puis ajoutez-y votre oeuf entier et le sucre. Ensuite c’est un peu du free style : il faut incorporer la farine tout en mélangeant, et cela, jusqu’à obtenir une pâte souple, mais trop épaisse pour être mélangée à la cuillère. Munissez vous alors de vos petites mains pour poursuivre. Mais alors comment savoir quand votre  pâte est prête ? Ma technique est simple : soulevez votre pâte du saladier et regardez s’il reste du beurre fondu au fond du plat, si oui, ajoutez un peu de farine, si non, arrêtez vous là. Mais surtout, il faut conserver une pâte relativement molle.

Bien, à présent, faites une jolie boule avec votre pâte et laisser la reposer dans votre saladier en mettant du film plastique sur le dessus, pour vous occupez de la garniture, activité plus délicate :

Dans un grand saladier, mettez tout le fromage blanc et les quatre petits suisses ( pour donner de l’épaisseur ). Ajoutez-y le sucre et le sachet de sucre vanillé. Séparez le blanc des jaunes, et incorporez le jaune dans votre préparation, ainsi que la maïzena mélangée à la levure chimique. Ajoutez le jus de citron ( juste un petit peu )

Montez les blancs en neige, le plus en neige possible ! ( ajoutez une pincée de sel si nécessaire) Plus votre blanc sera ferme, plus votre gâteau sera léger et aéré. Incorporez le blanc en neige dans votre préparation le plus doucement possible, et mélangez le plus délicatement possible pour éviter de casser les blancs.

A présent, la dernière ligne droite !

Prenez un plat à gâteau rectangulaire et assez profond ( car un gâteau au fromage rend mieux quand il est épais ) Etalez votre pâte en une fine couche sans oublier d’en mettre sur les rebords. Déposez les raisins secs uniformément dans tout le plat ( ou si vous savez que des relous ne voudront pas manger de raisins mettez en seulement sur une moitié ) et incorporez votre préparation.

Vérifiez que vous avez mis tous les ingrédients, en espérant qu’il n’en manque aucun sinon ça va être légèrement problématique.

Enfournez et laisser cuir facilement 3/4 d’heure. C’est un gâteau qui doit être vraiment cuit : plantez votre couteau dans le gâteau, il faut qu’il en sorte quasiment immaculé !

Pour finir, les plus gourmands préféreront une pâte de speculoos : écrasez deux paquets de speculoos auxquels vous ajoutez du beurre fondu, pour créer une pâte. C’est beaucoup plus sucré et plus gras, mais c’est pas mal non plus !

En espérant que cette recette révélera le pâtissier qui sommeille en vous

Sunflower

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s